Un weekend en Galice

paysage vignes Galice

Cave à vins Regina Viarum Galice

On ne m’avait dit que du bien de la Galice en Espagne, et pour cause, un vrai paradis culinaire, paysages à couper le souffle, le tout reposant à souhait. On la compare à la Bretagne avec cette touche celte, ce « Finisterre » et ce temps pluvieux. Ils y parlent l’espagnol bien évidemment mais aussi le Galicien, une langue romane qui présente d’incontestables ressemblances avec le Portugais. A ne pas rater en Galice : Saint Jacques de Compostelle bien sûr, les vignobles alentours et le fameux vin Albariño, la ville de Lugo, le château de Baroña en bord de mer, la Corogne et sa fameuse Tour d’Hercule, le tout en mangeant du poulpe et des coquilles Saint Jacques accompagnés d’Albariño et en dormant dans un gîte d’exception. Voilà un court résumé de 3 jours que vous pourriez passer en Galice.

Comment s’y rendre ? Aéroport de Saint Jacques (Santiago de Compostela en Espagnol !) ou bien de La Corogne (La Coruña).

Chambre d'hôtes Galice

Gîte Galice A Casa Torre Branca

Où dormir ? Nous avons un endroit à vous proposer que nous avons découvert via une Wonderbox : Casa da Torre Branca. Un gîte situé à 4km de Saint Jacques qui j’en suis presque sûre vous plaira. Quelques chambres, un petit-déjeuner à tomber par terre (pour 6 euros !) qui change tous les jours avec des produits frais, un diner que vous pouvez réserver dans la journée pour qu’ils aient le temps d’aller sur le marché pour acheter la viande ou le poisson que vous voulez dans votre menu, bref le rêve. A côté de cela un repos absolu, si vous voulez aller tranquillement sur Saint Jacques de Compostelle vous avez un bus qui vous y emmène toutes les heures et des balades à faire autour du gîte.

Que voir  en Galice :

Paella de pâtes

Fideua de Fruits de Mer

Saint Jacques de Compostelle : Balade dans Saint Jacques et apercevoir sa fameuse cathédrale impressionnante, ses ruelles pavées, son centre-ville où il fait bon vivre rempli de pèlerins (ou non !) accomplissant le chemin de Saint Jacques et surtout manger tout ce que vous pouvez de fruits de mer. A ce propos voilà ce que nous avons pu y déguster : une Fideua de fruits de mer. Ce sont de longues coquillettes, des fruits de mer et une cuisson type paella. A goûter également, le queso tetilla, ce fromage qui ressemble étrangement à un sein, est crémeux et délicieux.

La Cave Regina Viarum : A 2h au sud de Santiago dans les terres. Nous avons pu participer à une bonne heure de visite et dégustation dans cette cave à vins que nous avions choisie en particulier pour le lieu. Des vignes à perte de vue perdue entre nuages et montagnes entre lesquelles la rivière se fraie un chemin. Le vin Régina Expresión de Dénomination d’origine Ribeia Sacra est léger, équilibré, agréable sans être exceptionnel. Ils s’essaient également à la production bio avec le Regina Viarum Mencía ecológico et produisent essentiellement du rouge ce qui n’est pas vraiment ce à quoi on s’attend en Galice avec le fameux Albariño.

Lugo et sa cathédrale

Cathédrale de Lugo

 

Lugo : Très jolis remparts et cathédrale dans un centre-ville tout coquet tout beau. Située à 110km à l’est de Saint Jacques, c’est un vrai régal pour les yeux.

 

 

 

Château Baroña Galicia

Château Baroña

 

Le château de Baroña: On file maintenant à 50km l’ouest de Santiago avec ce château côtier situé sur une petite péninsule. Datant de l’époque romaine entre le Ier siècle avant J.C et Ier siècle après J.C, il fût découvert par un archéologue en 1933.   Il mérite un détour tout comme les paysages côtiers alentours.

 

La Corogne : bien connue pour sa tour d’Hercule qui est malheureusement à mon goût un peu dénaturée par les immeubles neufs proches. Les plages valent le coup d’oeil un peu plus loin tout comme le centre-ville.

A venir : la recette de poulpe à la Gallega ultra simple !

Publicités

Cuenca, ses maisons suspendues entre rivière et montagnes

Maisons suspendues de Cuenca

Vieille ville de Cuenca

 

Cuenca est une ville d’Espagne d’un peu plus de 50 000 habitants qui mérite amplement d’être visitée. Située à 2h de Madrid à peine, elle se découvre bien en une journée voire deux si vous souhaitez approfondir votre visite. Voici un peu plus de détails sur ce qu’il faut voir, quelques restaurants et bars de Cuenca ou encore comment y accéder depuis Madrid.

 

 

Que voir et que faire à Cuenca :

1/ Les maisons suspendues (« casas colgadas » !) qui font la réputation de Cuenca en Espagne (Il existe également Cuenca, Equateur donc je précise…) sont situées dans la vieille ville classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco tout comme Ségovie, Avila ou encore Salamanque.

musée art moderne Cuenca

Musée d´Art Abstrait de Cuenca

Au sein de l´une d´entre elles se trouve le musée d´art abstrait inauguré par Fernando Zóbel en 1966. Le musée vaut le coup d´être visité pour 3 euros seulement, ne serait-ce que pour le lieu mais également pour certaines œuvres qui s´y trouvent d’Antoni Tàpies ou Zóbel lui-même…  Horaires du musée : du mardi au vendredi et jours fériés:11h – 14h et de 16h – 18h .  Samedi : 11h-14h et 16h-20h et dimanche : 11h-14h30.

2/ Plusieurs randonnées dans les montagnes autour de Cuenca avec une belle vue sur l´ensemble de la vieille ville (1h aller-retour pour accéder à la colline surplombée d´une statue de Christ, en partant du Parador.)

cathedrale neo gothique cuenca

cathedrale neo gothique cuenca

3/ La cathédrale de Cuenca : entrée à 3,6 euros. Imposante par sa devanture néo-gothique et étonnante pour son mélange roman tardif et gothique.

4/ Balades le long de la rivière Huecar : au pied de la vieille ville, on se laisse bercer par le courant et le chant des oiseaux. On profite également d’un beau point de vue sur la vieille ville et les montagnes environnantes.

5/ Autre Curiosité de Cuenca : la montagne aux yeux verts…

Comment accéder à Cuenca :

A 2h45 en train très lente vitesse de Madrid (23,5 euros l´aller-retour Madrid Atocha-Cuenca, train en direction de Valence), et pour le double de prix vous pouvez y être en moins d´une heure. Vous pouvez acheter vos billets sur www.renfe.com.

Où manger à Cuenca :

La particularité de Cuenca est que tous les bars ou presque ont l´air fermés, en tout cas au mois de Novembre ! Entrez donc sans frapper… 3 bonnes adresses testées et approuvées, la dernière étant celle qui nous a le moins convaincus sans pour autant nous décevoir.

Bar à tapas la Bodeguilla de Basilio: Vous pouvez venir ici les yeux fermés ! Commandez une boisson et une généreuse et délicieuse tapas vous sera alors servie. On mange debout sauf si vous avez la chance d´avoir une table dans le fond du bar ou si vous mangez au restaurant. Pour 9 euros vous avez mangé et bu 3 boissons… Pas mal, non ? Truffes de fruits, calamars, cocido et salade nous ont par exemple été servis en tapas. C´est une adresse où se mêlent les habitués et les touristes qui ont eu vent de cette bonne adresse, comme nous !  Adresse : Calle Fray Luis de León, 3, Cuenca.

Restaurant El Méson : On entre dans le coin des habitués dans ce bar au pied de la vieille ville de Cuenca. La décoration kitsch et abondante repose sur des assiettes, des clés et des tableaux de scènes d’époque. On peut y manger des plats typiques de Castilla la Mancha et d´Espagne en général. Généreux menu du midi à 10 euros avec entrée, plat, dessert, pain et boisson dans une ambiance chaleureuse accompagnée d’une odeur de viande grillée. Adresse : Calle Colon, 38, Cuenca.

Restaurant la Terraza, Hotel Alfonso VIII (3 étoiles) : Vue panoramique sur les montagnes, la vieille ville et le parador. Très bon menu entrée plat et dessert à 16 euros ou 18 euros. Seul le service nous a un peu fait défaut avec une méconnaissance de la carte des vins, pas de changement d´assiettes entre les plats, vaisselle dépareillée… Adresse : Calle Parque San Julián, 3, Cuenca. Tel : +34 969 21 25 12

Bonne visite!

Barcelone et les bijoux architecturaux d’un certain… Gaudi !

banc ondulant parc guell barcelone

Banc Ondulant du Parc Guell, barcelone

 

Que faire en une journée à Barcelone ? Voici ce qui est jouable en accélerant un peu le pas, des incontournables aux choses plus méconnues… Bonne visite.

1/ Commençons par le parc Güell, l’un des deux lieux immanquables d’une visite barcelonaise, même sur une journée… Evitez la maison de Gaudi qui est, à mon sens, un attrape touriste sans grand intérêt à un prix excessif.

 

Christ présent dans la Sagrada Familia

Christ Sagrada Familia

2/ On file ensuite vers l’incontournable Sagrada Familia, ses formes étonnantes, ses sculptures, sa construction qui n’en finit pas et sa représentation du christ assez inattendue.

3/ La Rambla ou l’allée qui vous amène à la mer et qui regroupe le marché de la boqueria à droite en descendant (fermé le dimanche !) et ses étales colorées. Prêtez également attention à la Plaza Reial avec ses arcades, palmiers, et troquets sur la gauche proche du quartier gothique où il fait bon s’engouffrer dans les ruelles.

Cloitre de la Cathédrale Sainte Eulalie à Barcelone

Cloitre de la Cathédrale Sainte Eulalie, Barcelone

4/ La cathédrale gothique, un cloitre avec des oies blanches, un point d´eau et une lumière donnant un effet magique. L’entrée est de 6 euros mais ils seront bien investis. On peut accéder au toit où des échafaudages ont été aménagés pour pouvoir se balader et  avoir une vue imprenable sur la Sagrada Familia et autres bâtiments de Barcelone.

5/ La fondation Miro, un des grands artistes espagnols du 20ème siècle. On aime ou on n’aime pas son art, le musée vaut le coup d’œil. Situé en haut du parc Montjouic (accès depuis un funiculaire), il possède une belle terrasse avec des sculptures de Miró. Attention, la fondation est fermée le lundi et n’est ouverte que jusqu’à 14h30 le dimanche. Pour le reste, 19h sauf le jeudi jusqu’à 21h30.

Tapas à Barcelone

Bar Pinchos à Barcelone

6/ Où manger des pinchos et tapas. Les attrape-touristes sont nombreux mais difficilement évitables pour un œil non aguerri. Je recommande tout de même cet endroit : Bilbao Berria, Plaça Nova, 3  08002 Barcelona où nous avons pu manger d’excellents pinchos avec une bonne bouteille de Remelluri Reserva 2007 (Rioja).

– Accès:  Barcelone est très facile d´accès et le tourisme est roi (en train, en avion…)

Point négatif de Barcelone que je peux vous donner : plus axé tourisme que Madrid, l’amabilité des serveurs et habitants laisse parfois à désirer.

N’hésitez pas à étoffer si certaines choses n’ont pas été mentionnées.

Retrouvez les conseils et astuces pour visiter Madrid, Grenade, Ségovie et Zafra dans la page Voyager en Espagne.

Les mille et une nuits de Grenade

Alhambra de nuit, Grenade

Alhambra vue de nuit, Grenade

Influence arabe certaine, Grenade est une de ces villes dont on se souvient ! Ses jardins, sa vieille ville avec sa vue sur l’Alhambra (à ne pas manquer de nuit depuis le mirador San Nicolas au cœur de l’Albaicine !), ses bars à tapas, ses monastères et ses concerts de Flamenco, sans parler bien sûr de l’Alhambra en elle-même ! Vous trouverez ici les infos pratiques pour visiter Grenade, ses particularités et les choses à ne pas manquer.

 

Un mélange de cultures

Le mélange de la culture arabe et chrétienne est stupéfiant à Grenade. On passe du monastère de San Jeronimo à la cathédrale pour arriver près de ces boutiques de tapis et objets orientaux et enfin à l’Alhambra, un voyage hors du temps et de l’Espagne telle qu’on la connait à l’heure actuelle. Pas de cours d’histoire aujourd’hui mais je vous laisse revoir l’invasion arabe de 711, la Reconquista de 718 à 1492 qui se termine avec la chute de Grenade alors le dernier fief musulman !

  • Choses à faire / à voir :
Generalife et Alhambra, Grenade

Generalife, Grenade

Alhambra et Generalife : Comptez 4h de marche pour voir les jardins de l’Alhambra, Generalife, le palais Nasrides… Vous disposez de 6h pour visiter (8h à 14h ou de 14h à 20h) donc pas de panique. Essayez de réserver online votre ticket pour l’Alhambra avec un horaire de passage pour le Palais Nasrides (cour des lions, Tour de Comares…) sur un site tel que Ticketmaster. Il vous faudra récupérer vos entrées une heure avant votre horaire d´entrée au Palais Nasrides. Splendeurs architecturales et horticulturales (nénuphars, fleurs en tout genre…) vous attendent. Bref on se laisse envouter par cette ambiance orientale qui remplit la ville de haut en bas.

 

Les Miradors : Vous pouvez continuer à monter après l´entrée de l´Alhambra pour accéder au Mirador del Moro et avoir une vue imprenable sur à la fois l´Alhambra et l´Albaicine, la vieille ville de Grenade. Le Mirador San Nicolas que nous avons déjà évoqué vous offre un point de vue inoubliable sur l’Alhambra. Encore plus haut dans l’Albaicine vous trouverez le Mirador San Miguel.

Graffiti de El Nino de las Pinturas, Realejo, Grenade

Graffiti de El Nino de las Pinturas, Quartier Realejo, Grenade

Les Graffitis de El Nino de Las Pinturas dans la Rue Pavaneras mais aussi un peu partout dans le quartier Realejo. On parle ici de graffitis d’une grande qualité dans l’esprit Street Art.

Les concerts de Flamenco : Nous avons pu tester le concert de flamenco du Chien Andalou situé Carrera del Darro, 7, Grenade : 1h30 de concert dont seulement une demi-heure de danse (15mn et 15mn), le reste de chants. Situé dans une cave blindée de touristes (mieux vaut arriver une demi heure avant le début du concert pour avoir une table proche de la scène !) et au fond de laquelle a été installée une petite scène. Pas de tapas avec les boissons mais à côté de cela l’entrée n’est que de 6 euros et les prix des tapas ou « ración» sont corrects. Bref cela fait partie du folklore Andalou, on aime ou on n´aime pas mais on le conseille quand même. Concerts à 22h et à 0h.

Grenade et ses assiettes de tapas, généreuses et gouteuses : Si vous sortez un soir, ne commandez pas de plats sauf si vous préférez choisir vous-même et payer pour ça. En effet, Grenade est connue pour ses assiettes de tapas (beaucoup de poissons, jambon…) offertes à chaque tournée en quantité bien plus importante que partout ailleurs en Espagne. Mais attention au bar où vous allez et à votre attitude car les serveurs peuvent vous voir davantage comme des touristes et hop, pas de tapas ! Essayez donc de leur parler en espagnol, ça peut changer la donne. Bars recommandés : Babel (Calle Elvira)…

  • Infos pratiques

Accès à Grenade

En Bus : Moyen de locomotion très utilisé en Espagne car il est beaucoup moins cher que le train et, en fonction de la destination, le temps de trajet peut ne pas être très éloigné de celui du train. Grenade est accessible depuis Madrid en bus à partir de la Estación Sur (Mendez Alvaro, comptez un bus quasiment toutes les 30mn avant le weekend et 5h de bus en tout). Le prix aller-retour en bus est de 35 euros. Compagnie de bus que nous avons prise : www.alsa.es. Une fois à Grenade, les bus 3 et 33 vous amèneront pour sûr de la gare routière au centre de la ville (1,2 euros le ticket).

En Train : 4h15 de train depuis Madrid, 3h15 depuis Séville. Si vous venez hors saison et que vous pouvez prendre vos billets sur www.renfe.es 2 mois avant, le train vous reviendra pour environ 70 euros contre 130-150 euros en plein mois d’août moins d’un mois avant. Il y a de nombreuses promos sur les trains espagnols si vous pouvez vous y prendre en avance.

En Avion : Nous n’avons pas vu de vols directs depuis la France, vous pouvez peut-être commencer par aller à Séville ou Madrid puis prendre le train voire le bus ou encore louer une voiture depuis Madrid ou Séville !

Où dormir à Grenade ?

Hostel testé : le Funky Backpackers Hostel , Rue Conde de las Infantas, 15. Prix imbattable de 12 à 15 euros la nuit avec petit déjeuner, chambre propre et dotée d’une kitchenette. L’hostel est très bien situé puisqu´à deux pas de la cathédral. Possibilité de visites guidées gratuites en anglais à 11h tous les jours il me semble (avec pourboire libre à la fin). Le guide vous emmène dans l´Albaicine, un quartier à flanc de colline d´où vous aurez une vue imprenable sur l´Alhambra.

Où manger à Grenade ?

Le Cafe Meson Europa, Calle Santa Escolastica 19 dans le quartier très ancien de Realejo, est un bar / Restaurant traditionnel qui propose un menu à 8,5 euros avec entrée (paella, soupe de poisson, migas…), un plat (morue, calamars frits…) et un dessert (délicieuse glace à la fraise maison, fruits frais, flan…), le tout avec une boisson et du pain, bref un repas comme on les aime !

La Calle Elvira ne manque pas de bars à tapas et autres restaurants. Pour l’Albaicine, vous aurez l’avantage d’avoir une belle vue panoramique mais pour ce qui est des restaurants, ce n’est pas le meilleur endroit que nous ayons vu !

Ségovie, une bien belle ville entre montagnes et patrimoine.

Ségovie et ses montagnes enneigées

Ségovie et ses montagnes enneigées

Avec ses 50 000 habitants environ, Ségovie est une ville appréciable pour la multitude d’endroits à visiter et pour le charme que les montagnes environnantes peuvent lui apporter. Depuis 1985, la ville a même été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco ! Elle se visite facilement en une journée et est, comme vous pouvez vous en douter, touristique. Néanmoins, en sortant des rues commerçantes vous ne serez pas bousculé.


Que visiter :

l’Alcazar, un impressionnant château fortifié surplombant la ville. Il se visite au tarif normal de 6,5 euros pour l’ensemble mais on peut également monter uniquement dans la Tour Juan II pour 2 euros. La vue y vaut le coup d’œil.

Aqueduc Segovia

L’Aqueduc de Segovie

l’Aqueduc de Ségovie, un joyau au coeur de la vieille ville. Constitué de blocs de granite, il a une hauteur située entre 28 et 35m et traverse la ville sur 1,2 Km.

La cathédrale: 3 euros l´entrée. Vous pourrez y voir un très beau cloître et de belles tapisseries flamandes.

 

Que manger :

– La spécialité incontournable j’ai nommé : le Cochon de lait ! On vous donne souvent le choix entre ce délicieux met ou du « cordero », de l’agneau grillé dans ce cas-là.

Sopa Castellana, Ségovie

Sopa Castellana, Ségovie

– Vous pourrez également gouter l’une des spécialités de la région de Castilla y Léon, la « Sopa Castellana », un bouillon de viande, ail, pain, oeuf et petits piments pour relever le tout, une entrée consistante et gouteuse !

Accès à Ségovie: Depuis Madrid, vous pourrez y accéder en train depuis Atocha. Comptez 2h de train avec un changement.